Franciscan Custody of the Holy Land - 06/03/2000 info: custodia@netvision.net.il
Le Saint Sépulcre
tel: +972-2-6273314

Dans une ancienne carrière de pierres un bloc est resté abandonné : il mesure onze mètres de haut et quelques mètres de côté. Au retour de l’exil le fond de la carrière est remblayé sur une hauteur de six mètres. La partie haute du bloc de pierre isolée apparaît seule. Dans le front de carrière plusieurs tombes ont été creusées ainsi qu’une petite nécropole. Quelques mètres séparent l’entrée des tombeaux du sommet de la butte et un jardin occupe la partie de cet espace près des tombeaux.

Lorsqu’Hérode agrandit la ville le rempart s’élève non loin de là. La butte devient le lieu indiqué pour les exécutions. Des poteaux se dressent auxquels seront fixées les traverses que les condamnés devaient porter et sur lesquels il seront attachés. C’est là que Jésus fut crucifié et que son corps fut enseveli. La première communauté chrétienne se réunissait chaque année autour de la tombe de Jésus pour la célébration de rites funéraires.

En 135 l’empereur Hadrien expulse les Juifs et les Judéo-chrétiens de la ville. Il fait reconstruire une ville selon les plans de l’urbanisme romain : un forum recouvre l’emplacement du Calvaire et du tombeau. Les inégalités du sol avaient été comblées avec de la terre de remblai. Sur ce podium un Temple fut édifié en l’honneur de Vénus.

Constantin fait abattre le Temple au quatrième siècle et fait creuser la terre qui avait recouvert le calvaire et la tombe de Jésus. On élève alors une grande basilique avec un portique d’entrée donnant sur le Cardo maximus. A la basilique s’adosse la chapelle du calvaire, un parvis intérieur et la rotonde de l’Anastasis autour du tombeau.

Cette basilique sera incendiée par les Perses en 614 et restauré dans la suite. En 1009 le sultan Hakim s’acharne contre ce monument et fait raser le tombeau de Jésus. Constantin Monomaque rebâtit sur ce qui reste la rotonde de l’Anastasis et la chapelle du Calvaire conservant entre les deux une cour entourée de portiques.

Arrivés en 1099 les croisés reprennent le travail de Constantin Monomaque. Leur basilique est consacrée en 1149. Différents tremblements de terre ont endommagé l’édifice. Les travaux de restauration sont terminés depuis quelques années. Une nouvelle coupole fut inaugurée il y a quelques années en présence de tous les dignitaires ecclésiastiques de Jérusalem. Derrière le sépulcre de Jésus dans la chapelle des syriens un hypogée du premier siècle a été découvert. Sur les deux côtés de la chambre on voit encore les loculi. Sur le mur de gauche on découvre les pierres de taille de l’édifice constantinien.

More information and pictures available at our Holy Sepulchre site



Created / Updated Monday, March 06, 2000 at 11:20:44