Franciscan Custody of the Holy Land - 06/03/2000 info: custodia@netvision.net.il
Multiplication des pains (Tabga)

Sur l’ancienne Via Maris un endroit appelé Heptapegon (sept sources), à mi-chemin entre Magdala et Capharnaüm, évoque la multiplication des pains. Les Byzantins ont retenu l’endroit. Avant d’écouter le discours du pain de vie prononcé à Capharnaüm les pèlerins sont invités à faire mémoire du signe de la multiplication des pains.

Vers 352 Josèphe de Tibériade construit une église : au centre une pierre qui devait avoir une signification spéciale, est mise en évidence. De cette première église, détruite par un tremblement de terre en 419, il ne reste que des fragments de fondation. Après le séisme un nouvel édifice fut construit et décoré de belles mosaïques vers 450. La faune et la flore du lac y sont représentés. Un nouveau tremblement de terre en 551 ruinait l’édifice. Après le passage des Perses en 614 il ne subsistait rien de la basilique. En 1932 les fouilles archéologiques permirent de redécouvrir les mosaïques et récemment les Bénédictins allemands grâce à la société catholique de Cologne reconstruirent l’église sur le plan de la deuxième église byzantine.

 

Chapelle des douze Apôtres

Après la destruction de la basilique de la multiplication des pains par les Perses, on tailla sur les bords du lac une pierre pour y faire mémoire de l’endroit où Jésus déposa le pain du miracle. Bientôt d’autres événements furent commémorés à l’endroit, en particulier l’apparition du Christ ressuscité aux disciples après la pêche miraculeuse, suivie de la triple confession de Pierre. Jésus confia son troupeau à Pierre.

Chapelle des Béatitudes

En sortant de la chapelle des Apôtres, avant de reprendre la route de Capharnaüm on aperçoit sur la gauche de la route un enclos contenant des ruines : c’est là que s’élevait le premier sanctuaire des Béatitudes. Construit au quatrième siècle, il fut détruit par le tremblement de terre de 419, reconstruit pour disparaître après le dixième siècle. Après les croisades c’est sur la colline qui domine le site qu’on édifia une basilique en l’honneur des Béatitudes : sur cette même colline se dresse l’actuel édifice octogonal.

Le calme de l’actuelle basilique des Béatitudes permet de méditer le message du Christ, qui sera au centre du pèlerinage du Pape.

Tout près de là, dans un endroit appelé Korozain, le Pape bénira la maison des néocatéchumènes qui sera un centre de formation pour les prêtres et les catéchistes. Là aura lieu le rassemblement de la jeunesse autour du pape.



Created / Updated Monday, March 06, 2000 at 11:22:07