Franciscan Custody of the Holy Land - 06/03/2000 info: custodia@netvision.net.il
Les chrétiens de Jordanie

L’existence des chrétiens de Jordanie est souvent ignorée par les gens qui assimilent facilement le monde arabe au monde musulman. Dans le Royaume hachémite l’état musulman donne cependant une place assez importante aux minorités religieuses, le tout étant conditionné par la tolérance islamique qui varie suivant les circonstances. Les statistiques ne rendent compte que très imparfaitement de la place des chrétiens dans la vie sociale.

Actuellement la communauté chrétienne compterait environ 125 000 sur 4 millions d’habitants, soit 3% de la population. Vers les années 1970 les chrétiens représentaient environ 9% de la population totale. Les raisons de cette baisse sont multiples. Il y a tout d’abord la différence des taux de reproduction qui accroît chaque année le décalage entre les musulmans et les chrétiens. Ensuite les mariages mixtes sont l’occasion pour la femme de se convertir à l’Islam. Enfin, l’émigration des jeunes diplômés vers les émirats pétroliers offre des perspectives plus attrayantes.

La population chrétienne de Jordanie est dans sa majorité d’implantation urbaine. Quelques villages restent cependant chrétiens, en particulier Kerak, Zarqa et Madaba. Ces chrétiens sont d’une part les héritiers de l’ancien substrat chrétien des tribus arabes antérieurs à la conquête islamique, et d’autre part, des réfugiés palestiniens. Aux chrétiens indigènes il faut ajouter les travailleurs provenant du sud-est asiatique, en particulier les Philippins. De nombreuses écoles, des hôpitaux et dispensaires servis par les religieux et religieuses permettent aux chrétiens de conserver leur identité.

Si une dizaine de communautés chrétiennes sont présentes en Jordanie, quatre y disposent de moyens significatifs. Ce sont

Les chrétiens de Jordanie, dont la présence reste volontairement discrète, prennent conscience de leur identité collective. Les découvertes archéologiques d’églises byzantines très riches, leur rappellent un passé glorieux. En 1991 cinq évêques jordaniens appartenant à différentes confessions ont été reçus au Vatican ensemble. La tendance oecuménique est là comme ailleurs irréversible.



Created / Updated Monday, March 06, 2000 at 13:43:20